Les partenaires de l’Association Ecole Fatou Kaba

mercredi 27 juin 2012
par  fatoukaba

Plusieurs partenaires sont engagés dans ce projet qui a démarré en 2011 :

L’association ANAVI (Naître et Vivre) à Guediawaye, présidée par le Directeur de l’Ecole Keur Fatou Kaba, qui a fait preuve de sa solidité, de son dynamisme et de son souci de l’intérêt des enfants. C’est notre premier partenaire permanent depuis le début du projet.

L’école élémentaire 38, rue de Tourtille (Paris 20e) a intégré dans son projet pédagogique l’échange avec l’école Keur Fatou Kaba, impliquant l’ensemble de l’école : correspondance scolaire, envoi de dessins, d’objets, de vidéos, de livres réalisés par les enfants de chaque école.

Depuis 2011, un stand est tenu à la fête annuelle de l’école Tourtille, pour populariser le projet auprès des enfants, des parents et des gens du quartier. Il présente les projets en cours, les objets fabriqués par les petits sénégalais pour leurs amis de Belleville : calebasses, tamis et balais décorés, objets en perles, nappes au pochoir, banderole d’amitié. Une fête "de Dakar à Belleville" a été organisée dans l’école Tourtille en décembre 2012.

L’association Réunion-Dagana (Paris 20e) a une expérience de nombreuses années de partenariat avec une école Freinet au Sénégal. Ils disposent d’animations, de matériel pédagogique sur le Sénégal, d’une exposition réalisée avec le Conseil Municipal des enfants de Paris 20e. Réunion-Dagana nous fait partager son expérience, ses réseaux et travaille avec les enseignants de Tourtille. www.reunion-dagana.org

L’Association AGIRabcd Association Générale d’Intervenants Retraités. AGIRabcd envoie des intervenants bénévoles pour la formation des enseignants de l’école. Ainsi un directeur d’école en retraite, formateur d’enseignants et avec une grande expérience de l’Afrique, a passé 6 semaines à Keur Fatou Kaba en 2012 et à nouveau 2 mois en 2013 pour former les enseignants en fonction de ce qu’ils avaient demandé. Le représentant d’AGIRabcd à Dakar, architecte en retraite, a accompagné bénévolement l’école Keur Fatou Kaba dans la définition du programme, l’établissement des plans pour la construction d’un 2e étage et la recherche d’appuis financiers et un chef de chantier a suivi la construction. Un médecin bénévole a aussi réalisé un bilan de santé des enfants. www.agirabcd.org

L’Association Microlithe (Paris, 20e) structure de quartier qui intervient dans le champ de la formation informatique grand public et professionnelle pour les salariés ou demandeurs d’emploi. Microlithe accompagnera le projet sur l’équipement informatique de l’école et la formation dans ce domaine. www.microlithe.fr

La FASTI (Fédération des associations de soutien aux travailleurs immigrés) Paris 20e) s’est impliquée dans le projet dès le début et les réunions se sont tenues dans leurs locaux. Une projection débat a notamment été réalisée à partir du film de Michel Crozas sur la banlieue de Dakar (y figure une séquence sur l’école Keur Fatou Kaba) devant les représentantes des commissions femmes de diverses ASTI de province. www.fasti.org

La MJC Les Hauts de Belleville (Paris 20e) structure ancienne très connue dans le 20e, apporte son soutien par la mise à disposition de ses locaux, de sa logistique pour l‘organisation d’événements de solidarité, comme ceux du 26 novembre 2011 et du 22 novembre 2013, avec également l’appui du Conseil de quartier Pelleport-Télégraphe-Saint-Fargeau (voir Nos actions 2011). www.mjc-leshautsdebelleville.com

La Fondation Jeunesse Feu Vert, association de prévention, organise notamment des chantiers de jeunes en Afrique. L’équipe 20e Belleville s’est rendue à Guediawaye en décembre 2011 et a fait connaissance avec l’école. En mars 2013, c’est l’équipe Pelleport qui a pris la suite avec un nouveau chantier. www.jeunessefeuvert.com

Eiffage Sénégal, qui a permis la construction du 2e étage de l’école en faisant don des matériaux nécessaires au gros oeuvre : voir les informations sur le chantier

L’association Ecole Fatou Kaba est membre de la Ligue de l’Enseignement et participe au groupe de travail de la Fédération de Paris sur la solidarité internationale. Dans le cadre de sa campagne Pas d’Education Pas d’Avenir la Ligue nous a attribué en 2012 une subvention pour l’achat d’une photocopieuse et de mobilier pour l’école Keur Fatou Kaba et pour 2014 une aide à l’installation de panneaux solaires.


Sommaire rubrique

Derniers articles